Odor di Femina: 2. Ex Vulva par Ana Paola

Odor di Femina: 2. Ex Vulva

Titre de livre: Odor di Femina: 2. Ex Vulva

Éditeur: Eros

Auteur: Ana Paola


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Odor di Femina: 2. Ex Vulva.pdf - 40,127 KB/Sec

Mirror [#1]: Odor di Femina: 2. Ex Vulva.pdf - 42,123 KB/Sec

Mirror [#2]: Odor di Femina: 2. Ex Vulva.pdf - 20,874 KB/Sec

Ana Paola avec Odor di Femina: 2. Ex Vulva

Livres connexes

Sous le titre « Odor di Femina » sera publié un ensemble de textes sans lien apparent entre eux si ce n’est de faire la part belle à la féminité, à la femme sous toutes ses facettes…
Ce deuxième tome met en lumière une jeune fille qui ressent le besoin impérieux de se promener (presque) nue pour se sortir de sa dépression... Dans la rue, à la fac ou près de chez elle… Toutes les possibilités/occasions seront explorées… Elle rencontrera une mentor qui lui fera accepter son corps tel qu’il est… Et une amie pour l’initier à l’amour saphique…
Un texte sur la découverte de soi où le désir/plaisir se conjugue au féminin.
***
Extrait :
"Je tiens ensuite ma promesse, et c’est bien sûr toute nue que j’entre dans mon appartement faire coucou au miroir et déposer tout mon barda. Je ressors aussitôt. Je me positionne à la limite de l’embranchement du Y. J’opte pour une position assise, les jambes bien écartées, le dos bien appuyé contre le mur. Je commence par de douces caresses sur mes seins. J’humidifie régulièrement mes doigts, d’abord avec ma bouche puis de plus en plus en recueillant ma cyprine. La fraîcheur que cela apporte à mes tétons est une douce sensation qui contraste avec les mouvements plus saccadés que j’imprime à mes seins, les pressant l’un contre l’autre, les malaxant et les pétrissant. Maintenant, d’une main je tire sur mes tétons et de l’autre j’excite mon clitoris. Je me pénètre d’un doigt, je le fais jouer à l’intérieur, à l’extérieur, sur le bord de mes grandes et petites lèvres. Un autre doigt n’oublie pas de titiller mon clito régulièrement, par de lents mouvements circulaires. Je les regarde mener tendrement la danse presque tout seuls, comme dotés de leur propre volonté. Ah, ils savent y faire, les bougres ! « Oh, vous me donnez à boire du nectar, maintenant ; oui, c’est bon, encore… » Les yeux mi-clos, je m’approche doucement, lentement de la jouissance. Je m’allonge à présent. Je dois avoir les jambes qui dépassent du couloir. Peu importe. Ma main se fait plus inquisitrice. Deux doigts tournent rapidement sur mon bouton, un autre entre et sort de mon vagin. Mes gestes sont désordonnés, mais je n’oublie pas de m’abreuver à ma fontaine éternelle. Mes seins réclament leur part. Non, je ne vous oublie pas. Tout mon corps se tend. Mon ventre explose de plaisir, mon clitoris subit des assauts violents, je jouis, une fois, puis deux fois. C’est le même orgasme, mais je le fais durer et revenir. Je reprends mon souffle et me relève. Je n’ai pas envie d’en rester là, et il me faut prendre quelques points d’avance pour demain. Il n’est pas très tard ; aussi c’est d’une course silencieuse et agile que je vais explorer jusqu’au bout les deux autres branches du Y. Juste pour un petit point, mais c’est toujours ça de pris ! (...)"
***
Récit érotique LGBT réservé à un public majeur et averti (+18 ans).

TOME 2